Livre d'or

40 message(s) dans le livre d'or

ecrire.jpgA vos plumes et bouts de doigts... client(e)s et ami(e)s,

N'hésitez pas à nous laisser un petit mot une anecdote....

 

 

logo-3.jpg

  • Merci pour ce message et merci pour lui !
    • Marie-Julie Le 28/12/2017
    Ca fait très longtemps que je dois raconter l'histoire de mon cheval et surtout ma rencontre avec Olivier, je prends aujourd'hui le temps de le faire, cela fait maintenant 8ans que je possède mon cheval est très grand selle français, il est déferré depuis presque 4ans.

    J'ai découvert le pied nu par une amie, je trouvais cela très intéressant mais n'ayant pas de problème de pied il était inconcevable pour moi de le déferré d'autant plus que je faisait du CCE... jusqu'au jour ou mon cheval s'est mis a boiter. Après des radios mon cheval était suspecté naviculaire, les traitements anti-inflammatoire et les ferrures orthopédiques n'apportant pas de réelle résultat puisque dès que le travail intensif recommençait il boitait... toujours pas dans l'optique de le déferrer, un jour mon cheval a perdu 2 fers, le maréchal est venu pour le referrer et il m'a qu'il ne pouvait rien faire car mon cheval n'avait plus de corne (de plus mon cheval faisant du shivering, il ne supportait plus les coups de marteau et ça corne était très cassante)... j'ai donc décidé d'enlever ces fers et j'ai ensuite rencontré Olivier, dont mon amie m'avait tant parlé! L'état de mon cheval était catastrophique... pas de pied mal dans son dos, amaigri! je n'avais guère de solution.

    Au fil du temps l'état de mon cheval s'est amélioré nous avons créé une autre complicité, mais la période d'adaptation fut très longue mon cheval souffrait et les regard des autres était difficile a gérer, puisque tout le monde me disait tu ne pourras plus rien faire avec ton cheval, ça ne lui convient pas il est trop grand et en plus il a des pieds blanc...(les idées reçu du pied nu). mon cheval a eut de nouvelles étapes ou il boitait, nous l'avons donc emmener à Paris dans une grande clinique vétérinaire et le vétérinaire à découvert que mon cheval avait également la maladie du motoneurone (ce qui entraine un problème de proprioception dans l'espace) je me suis dit que j'allais devoir le referrer et à ma grande surprise il m'a dit que c'était la meilleur chose que j'avais fait pour lui et qu'il avait un très bon équilibre et que la seule chose qui pourrait me faire le referrer se serait la compétition... et aujourd'hui je peux dire que c'est tout l'inverse pratiquant le complet en niveau amateur, tout se passe très bien (sur le cross nous ne glissons pas et mon cheval se gère lui même)

    Je peux dire merci à Olivier de son soutien car plus d'une fois j'ai voulu le referrer surtout quand on le voit souffrir... j'ai eu recours un temps aux hypposendales qui l'on beaucoup aidé a passer un cap, car mon cheval appréhendait la douleur.

    Le conseil que je pourrait donner à tous c'est de prendre le temps d'écouter son cheval et de lui faire confiance, je pense qu'aujourd'hui sans la rencontre d'Olivier mon cheval serait dans un pré à ne plus rien faire, il n'a plus de soucis de naviculaire de corne qui casse ni d'affaissement de couronne et ces tremblements on diminué! Que du BONHEUR!!!
    • Uto Le 25/12/2017
    Merci. Merci à tous ceux qui m ont ouvert les yeux et accompagnee dans un chemin autre. Merci à vous d avoir été la pour me guider dans une nouvelle vie avec ma jument ou on se ressemble. Parce que oui : je me sens "moi" Et ma jument est "elle" aujourd'hui avec plus de simplicité et de naturel. Dans ses pieds et dans sa vie. Ces petits "riens" qui vous bouleversent... alors donc merci Annabelle et Ludo, Merci Fabrice et Flora et merci Olivier.
    • Aurélie Le 19/07/2017
    Bonjour Olivier,
    Un petit message d'une ancienne de tes élèves, déjà plus de 10 ans (que le temps passe vite) qui applique toujours ce que tu lui as appris, tu es mon Mentor. J'espère pouvoir te revoir un jour pour que tu puisses à nouveau m'enseigner tout ce que tu sais, ou au moins une partie....
    Amicalement
    PS: Titou est toujours en vie et se porte bien du haut de ses 27 printemps!
    • Marion Le 01/10/2016
    J'ai toujours eu des chevaux pieds nus, même avant de connaître Olivier, les fers m'étant toujours intuitivement apparus comme 'anti-nature'. Après avoir fait plusieurs stages de parage pieds-nus avec différents formateurs, j'essaie de gérer au mieux le parage de 4 chevaux, 3 poneys et un âne. Heureusement que j'ai le soutien bienveillant et compétent d'Olivier, car seul on fait vite des bêtises sans un oeil extérieur avisé !
    Olivier n'est pas seulement là pour parer les chevaux, mais il conseille, écoute, tout en prenant en compte dans son approche chaque cheval dans sa globalité (physique, émotionnelle et mentale) en lien avec son propriétaire. Il sait se rendre disponible pour chacun en prenant le temps qu'il faut.

    Olivier est vraiment un grand maître dans son domaine, un grand homme de cheval. Je sais que les chevaux le remercient pour ce qu'il leur apporte.

    Encore merci pour ta disponibilité et ta sensibilité, Olivier
    • BALMANA LAURENT Le 31/08/2016
    Rencontre de Léo et Laurent

    A la recherche d'un nouveau compagnon en 2010 Léo, ce cheval Barbe, dés le début m'entraîne dans une aventure assez inattendue pour la suite ...
    Ce cheval lui aussi attendait un nouveau partenaire, son ancien propriétaire ne pouvant plus le garder décide de lui trouver une famille d’accueil.
    Olivier, mon Maréchal, qui s'occupe de mes chevaux à l'entretien (Pieds Nus) a écho par un de ses clients qu'un cheval Barbe attendait une nouvelle maison. Il décide d'aller le voir et découvre Léo, cheval un peu triste dans un pré non abandonné mais il aperçoit dans celui ci une belle énergie qui ne demande qu'à se dévoiler.
    Olivier revient vers moi et m'annonce qu'il a peut être trouvé un cheval qui me conviendrait. Certes il faudra certainement du temps pour le préparer car aujourd'hui Léo est non pas maltraité mais à (retaper) comme on peut le dire dans ce milieu équin puisque sans aucun but il attendait à nouveau d'exister , de vivre et de vibrer. C'est cette lumière qu'Olivier avait aperçu autour de lui. Je ne savais pas encore ce que Léo avait prévu avec moi ...
    Ok c'est parti, je décide donc d'aller le chercher ! Mais ce jour là, Olivier n'étant pas disponible, c’est seul que je vais en Sologne et sur place avec le propriétaire où tout devrait bien se passer pour
    l'embarquer dans le van. Mais notre ami Léo en avait décidé autrement ...c'est après plusieurs tentatives que nous réussissons à le faire monter et me voilà parti. Seulement après quelques centaines de mètres sur le chemin qui sortait de cette propriété, pris certainement d'un coup de panique Léo s'agitait dans le van et cela devenait dangereux. Je décide donc de faire demi tour car je me voyais mal faire 200kms dans ces conditions sans qu'il se blesse. Effectivement en le descendant Léo s'était déjà bien abîmé. Pour moi c'était peine perdue, je rentrais sans cheval et assez déçu de ce qui s'était passé. Je téléphone à Olivier en lui expliquant ma mésaventure.
    Comme d'habitude dit-il, "rien de grave mais nous allons voir les choses autrement. Laisse moi trouver un moment de disponible et nous irons ensemble chercher Léo ".
    Quinze jours plus tard, nous voilà réparti mais pas avec le van en raison de ce mauvais souvenir Olivier pense qu'avec un camion bétaillère cela permettrait une autre formule.
    Arrivés sur place nous préparons Léo pour l'embarquement. A trois cela devrait être plus facile mais non, le même scénario se profile et après trois essais Olivier nous demande de fermer le pont arrière " il ne montera pas" , dit-il. Il nous demande de nous écarter et reste seul avec lui ... Puis se dirige vers l'avant du camion, ouvre la petite porte et demande à Léo de monter. Pourquoi, je ne peux toujours pas l'expliquer Léo monte seul par la petite porte suivi d’Olivier. Il me demande de fermer celle ci et reste, seul avec lui. « Maintenant roulons, tu t'arrêteras d'ici quelques Kms et je te rejoindrais dans la cabine ». Effectivement nous roulons maintenant et sans problème nous arrivons à destination, Ouf !
    La suite et la priorité pour Léo était plus simple puisque maintenant il ne restait plus qu'à faire connaissance et organiser un programme de soins et de remise en forme.
    Un entretien et une reprise complète de ses pieds pour réorganiser son équilibre vital, ainsi qu'un suivi par Fabrice, une des connaissances d'Olivier, praticien en Shiatsu Équin, mais aussi un entraînement adéquat ont permis à Léo d'être prêt afin de pouvoir m'accompagner et me supporter vers des randonnées et périples multiples.
    Pour commencer des journées autour de chez moi : " Le Morvan " avec un terrain de jeu très varié et très intéressant pour mettre les pieds nus de Léo en place , puis un premier voyage de 160 Kms jusqu'à Provins en 2012 puis un autre jusqu'à Charolles de 180 Kms en 2014 , l'année dernière l'Equirando de Beaumont de Comagne ( Montauban ) 460kms tout cela pieds nus .
    C'est à l'Equirando que je rencontre François Léveillé (cavalier au long cours ) pour ceux qui l'on déjà rencontré et après quelques échanges et discussions nous prévoyons pour 2016 un voyage partant du Sud de l'Espagne El Rocio et un retour en France jusqu'à Rocamadour, soit 1800 kms avec 2 chevaux chacun ( 1 monté et 1 de bât ) bien sûr les miens étant pieds nus .
    Pour cette aventure espagnole, nous sommes partis le 15 Mars et nous sommes arrivés le 29 Mai ; vous pouvez en allant sur mon facebook y voir de nombreuses photos ainsi que différentes explications de cette randonnée en autonomie (2 cavaliers et 4 chevaux) et un si beau résultat pour les pieds nus de mes chevaux !
    Je remercie Léo et Olivier pour m'avoir permis de vivre ces instants de partage, mais l'aventure est toujours devant nous. Aujourd’hui Léo a 17 ans.
    Laissons-nous guider par notre chemin ...
    Laurent Balmana ( dit Lolo)
    • Harmony & Christèle Le 25/08/2016
    Pour ma part, Olivier est une des premières personnes à m'avoir fait découvrir le monde du pied nu et qui a ainsi contribué à former ma propre vision de l'équitation : libre et naturel.
    Concernant l'évolution des pieds de nos deux belles juments (qui ont toujours été pieds nus ), celle-ci est assez impressionnante, nous sommes vraiment ravies de confier leurs pieds entre ses mains ! Nos juments avaient les pieds sensibles (notamment sur les terrains durs ) lorsque nous les avons acheté c'est pourquoi ses précieux conseils, ses explications et surtout toute son attention envers nos loulouttes nous ont été d'une grande aide !
    Nous les avons récemment ramenées à la maison, donc changement de terrain (très caillouteux par chez nous ) et nous avons ainsi pu constater une rapide adaptation de leurs pieds, elles passent désormais partout (voir beaucoup mieux qu'un cheval ferré !) C'est un plaisir à la fois pour nos juments et pour nous de retrouver Olivier à chaque parrage, il ne "fais pas simplement les pieds" de votre équidé, il analyse, il comprend, il explique, il partage et apporte une grande séance de détente et de sérénité à votre compagnon.
    Pour tous cela nous te remercions beaucoup et nous espérons que notre chemin ne fait que commencer !
    Harmony & Christèle
  • Olivier Despee m´a beaucoup aidee dans la prise en charge du handicap de ma jument ! Et sa premiere intervention a ete quasiment "miraculeuse^ elle a ete vraiment soulagee! malheureusement, J´ai rencontre Olivier beaucoup trop tard et le mal etait ineluctable . La aussi, avec beaucoup d´humanite, il m´a vraiment aidee...Il continue avec mon autre jument, et m´eclaire toujours de ses conseils si judicieux! Merci Olivier non seulement pour ta technique mais aussi pour ton humanite! qualite rare!
    • RIT Le 16/08/2016
    Formé à l'école "militaire" il y a 50 ans, j'ai toujours monté des chevaux ferrés. Une amie m'ayant à demi convaincu, mes juments (Une PRE et une délicate AQPS) sont pourtant aujourd'hui pieds nus, et ce depuis deux ans. Elles sont en box, travaillent normalement tous les jours, aux trois allures, et sur tous les terrains.
    Cette expérience étant faite, je me pose maintenant la question : pourquoi faut-il ferrer les chevaux ? Quelqu'un peut-il me convaincre de l'utilité d'une ferrure ? Est-ce vraiment nécessaire en équitation de loisirs et de sport, tel qu'on la pratique aujourd'hui ?
    Je pose la question parce que pour moi, c'est définitivement une dépense inutile, ça ne sert à rien.
  • Voici plus de 10 ans que je fonctionne en ''pied nu'' avec Olivier sur mes 3 chevaux et mon âne. Étant Osthéopathe équin et éducatrice de chevaux en équitation naturelle je connais toutes les implications sur la santé que peuvent entrainer un fer. C'est pour cela qu'à choisir entre un cheval qui a momentannément mal au pied le temps de l'adaptation aux pieds nus et les innombrables méfaits du fer, le choix à été vite fait. Dans mon métier je vois tellement de chevaux en grande souffrance à cause des fers et des parages très ''personnel'' des uns et des autres (y compris des meilleurs ouvriers de France!). Personne n'a la moindre idée de ce qu'il fait subir à son cheval... D'ailleurs à part Olivier je n'ai vu personne regarder l'ensemble du cheval avant les pieds...
    J'ai suivi Olivier dans quelques un de ces déplacements et j'ai vu vraiment des miracles suite à son travail. Mais j'ai aussi vu des pareurs spécialisés en pied nu faire n'importe quoi; ce type de parage est bien plus compliqué qu'il n'y parait. Aussi je suis bien contente d'être ''tombée'' sur Olivier et lui avoir débourré une de ces jument, car ce fût (et c'est encore) un bel échange de compétences.
    Merci Olivier pour ce que tu fais pour les chevaux et les humains.

Écrire un message sur le livre d'or